L’homme pense que chaque jour est une nouvelle opportunité.

Une opportunité pour prendre un nouveau départ.

Une opportunité pour changer radicalement.

Une opportunité pour commencer une nouvelle vie.

Tout cela est rarement vrai.

Chaque journée se ressemble.

Chaque journée se déroule suivant le même script.

Une tâche mène à une autre, menant elle-même à une autre, qui mène à son tour à une autre.

Cela constitue une boucle et l’homme tourne continuellement en rond à l’intérieur de ces boucles.

Lors de rares occasions, presque toujours à la suite d’évènements dramatiques.

Une séparation brutale, la mort d’un proche ou un face-à-face brutal avec sa propre mort.

L’individu perd tous ses repères, il remet tout en question et seulement à ce moment, il peut être amené à effectuer une transformation catégorique.

Parfois cette transformation est éphémère.

Parfois cette transformation est durable.

Lorsque le changement perdure, alors on peut dire que l’homme a véritablement vécu une nouvelle journée.

Combien de véritable nouvelle journée un homme expérimente dans l’entièreté de sa vie ?

3 ?

5 ?

7 ?

Tout au plus 10…

Pourquoi la nature fait-elle le cadeau de 30 000 jours à un homme ?

Alors qu’elle pourrait donner seulement 10 vraies journées à ce même homme, et il ne se sentirait aucunement délaissé.

Que se passerait-il si un homme vivait véritablement chaque jour comme si c’était son premier jour ?

Que se passerait-il si un homme vivait véritablement chaque jour comme si c’était son dernier jour ?

Et que se passerait-il si ce phénomène, ne se produisait pas seulement chaque jour, mais chaque heure, chaque minute, chaque seconde.

Alors, vous auriez en face de vous un homme complètement différent.

Vous auriez en face de vous un homme qui a percé le mystère de la vie.

Vous auriez en face de vous un homme dans un état constant d’émerveillement.

Vous auriez en face de vous un homme réellement vivant.